39 veredas y un parque natural del  Caquetá están libres de sospecha de minas antipersonal

Les secteurs officiellement présentés font partie des 33 municipalités déclarées libres ces derniers jours par le président de la République.

 

Le travail de déminage humanitaire qui a commencé le 28 juillet 2017 dans une grande partie de la municipalité de Belén de los Andaquíes, en Caquetá, est maintenant visible grâce au professionnalisme et à l'effort des soldats du bataillon D'ingénieurs de déminage humanitaire No 1 qui présentent plus de 40 zones officiellement libres de mines antipersonnel à la communauté de Caqueta.

 

Les études non techniques ont été réalisées dans les hameaux La Reforma, Puerto Torres, San Luis Alto, Azabache, El Prado los Angeles, Aguadulce, Los Aletones, las Delicias, San Luis, La Soledad, El Porvenir, Las Minas, El Salado, Aguazul, Bajo Pueblitos, Fragua Delicias, Mono Alta, La Tortuga, La Andina, Pueblos, El Mirador, El Chocho, la Mono Baja, Las Platas, La Unión, el Venadito, Santa Elena, Santa Rosa, El Carbon, Puerto Londoño, Bruxelles, San Isidro, El Portal la mono, El Chocho Alto, El Galán, el Sánchez, La Primavera, Zarabando medio, Chapinero et le Parc Municipal naturel La Resaca, qui avaient des suspicions d’etre contaminés.

 

Pendant les travaux dans le sud-ouest du département, les militaires ont découvert trois zones dangereuses confirmées, huit mines antipersonnel et une munition non explosée, ce qui confirme l’élimination d'engins explosifs sur 8 431 mètres carrés.

 

Les soldats continuent à accomplir  leur mission dans la municipalité, afin de la déclarer libre de tout soupçon d'engins explosifs.

 

Source: Brigade De Déminage Humanitaire

0 Commentaires
Monday, December 2, 2019 by merybra