Capturado alias ‘Kevin Tapas’ cabecilla de la red sicarial de Los Caqueteños

L’individu serait responsable de deux homicides à Neiva, dans le département de Huila. Son activité criminelle au sein du groupe criminel organisé "Los Caqueteños" aurait commencé il y a quatre ans.

 

Dans le cadre de l'opération de contrôle territorial et grâce aux opérations du bataillon de renseignement militaire n ° 5, en collaboration et coordination et inter-agences avec le Gaula militaire (Groupe anti-enlèvement et extorsion) Huila, le CTI (Corps Technique d’Investigations) du Bureau de Procureur avec l'accompagnement des unités de police, il a été possible de capturer Kevin Valencia Astudillo, chef du réseau d’assassins du groupe criminel organisé, GDO ‘Los Caqueteños’. 

 

L'homme de 19 ans, de Campoalegre, dans le département de Huila, avait un mandat délivré par le bureau du procureur 11 de l'unité spécialisée pour les crimes de port illégal d'armes à feu et homicide aggravé.

 

Étant mineur d’âge, il serait responsable du meurtre, le 27 février 2017, du jeune Arnulfo Pinzón, fils de la chef du Bureau départemental des victimes, Derly Pastrana Yara. Les événements ont été rapportés dans le quartier Centenario de Neiva.

 

Après quelques mois de détention dans un centre spécialisé pour adolescents, alias "Kevin Tapias", s'est enfui, le 5 Juillet de cette année, apparemment, pour assassiner Hector Rivera, connu sous le nom de "Morocho". Le défunt, d'après les enquêtes, était un leader social du parti politique, Farc.

 

L’individu était en charge des menaces aux citoyens de la Comuna huit, du renseignement criminel contre meneurs sociaux afin d'exercer des pressions et, étant le chef du réseau d’assassins, il avait la mission de mener des activités criminelles pour réaliser le transport de grandes cargaisons de stupéfiants, l'activité principale du groupe criminel organisé "Los Caqueteños".

 

L'arrestation a été rapportée dans une unité résidentielle de Neiva, où des membres du Gaula (Groupe anti-enlèvement et extorsion) Militaire de Huila et du CTI (Corps Technique d’Investigations) Bogotá, sur mandat préalable, ont perquisitionné le bâtiment. L'homme qui tentait de fuir les autorités s'est caché dans un petit cachette de l'appartement, mais après une inspection rigoureuse, il a été arrêté.

 

Avec sa capture, on cause des pertes significatives au GDO "Los Caqueteños", étant donné qu’on neutralise l'un des liens les plus significatifs de sa structure économique. De même, on envoie un message de tranquillité aux citoyens qui étaient des victimes de cette structure.

 

Source: neuvième Brigade de L'Armée Nationale

0 Commentaires
Thursday, August 1, 2019 By merybra