cgfm-logo-mindefensa

Bogota, Le 11 Juillet 2020.

 

Le Ministère de la défense, en ce qui concerne le processus de mesure et de notification de l'éradication des plantations illicites par les forces de sécurité, informe:

 

Le processus de capture d’informations, de transmission de données et de validation de la mesure et des rapports des plantations illicites éradiquées par les forces de sécurité compte sur la formation, accompagnement et suivie de L’Office des Nations unies contre la drogue et le Crime (ONUDC).

 

La capture des informations provenant des opérations manuelles d'éradication se fait directement sur le terrain, grâce à une application construite par le système de surveillance des plantations illicites de L'ONUDC, SIMCI, installé dans les dispositifs GPS (Trimble) pour la capture des informations. Ce processus permet de valider les données avec précision à partir de variables géographiques (recherche de la plantation); Géométrique (mesure de la zone éradiquée); thématique (type de plantation éradiquée) et spectrale (contraste des informations recueillies sur le terrain avec celles rapportées dans les images satellites).

 

L’utilisation de la technologie GPS (Trimble) par tous les membres des forces de sécurité pour les activités d’éradication correspond aux efforts déployés par le gouvernement du Président Iván Duque pour que le processus de rapport et de mesure des plantations illicites éradiquées par les forces de sécurité respecte les normes technologiques de haute qualité et soit aussi précis et technique que possible. À cet égard, 10 mesures ont également été prises pour renforcer les contrôles sur le processus de mesure et de rapport de l’éradication des plantations illicites.

 

Une fois le processus de capture est terminé, les données sont cryptées dans l’application, ce qui empêche l'opérateur de modifier ou d'ajuster l’information. Cet enregistrement contient les données de la personne qui recueille l'information, son unité, la Force à laquelle on appartient et la date à laquelle l'information a été capturée.

 

Tous les 15 jours, lors de approvisionnement des unités sur le terrain, un relais de L'équipement GPS (Trimble) est effectué afin de les retirer de la zone d'opérations et de les emmener dans un endroit avec connexion internet afin que les données puissent être transmises au serveur.

 

Une fois les enregistrements téléchargées sur le serveur, ils sont décryptées par le système de contrôle externe, en charge de l’ONU, afin d’initier la validation de ceux-ci. Cela garantit une bonne condition et la sécurité de l'information.

 

Les rapports sur le serveur sont examinés par la composante de contrôle chargée de l’ONU, afin de déterminer si les informations photographiques capturées satisfont aux critères de validation.

 

Ce processus permet d'avoir un suivi technique, impartial et continu tout au long de l'opération d'éradication manuelle.

 

Les données validées constituent l'un des éléments qui sont évalués par l'organisation des Nations Unies pour la construction du rapport annuel sur la surveillance des plantations illicites en Colombie.

 

Le processus manuel d'éradication comprend également une formation sur le système intégré de surveillance des plantations illicites de L'ONUDC pour les membres qui  participent dans la capture des données d'éradication, qui comprend des connaissances théoriques, techniques et pratiques du processus GPS (Trimble) pour assurer l'utilisation correcte des données.

 

Il est important de se rappeler que les chiffres officiels des plantations illicites en Colombie ne sont pas les rapports d'hectares éradiqués par la police. Les chiffres officiels, qui sont publiés dans le rapport annuel de l’ONUDC sur la surveillance des plantations illicites, sont consolidés sur la base de rapports validés et de l’utilisation d’autres outils tels que la capture d’images par satellite, les survols et l’analyse effectués directement par le SIMCI de l’ONU, au moyen de protocoles et de normes techniques indépendants.

 

Bien que le Ministère de la Défense n'ait reçu aucune information faisant allusion a des informations fausses ou « gonflées » (exagérées) concernant des hectares de plantations illicites éradiqués par les forces de sécurité, on a demandé des enquêtes internes pour vérifier s'il y a des cas où des membres des forces de sécurité avaient renoncé à leur obligation constitutionnelle d'éradiquer les plantations illicites.

 

Source: Ministère de la Défense Nationale

0 Commentaires
Saturday, July 11, 2020 By admin