En Chocó, Fuerza Pública reforzará seguridad para los habitantes con control territorial

Le gouvernement national allouera des ressources pour renforcer les communications, le renseignement, le commandement et le contrôle, les installations et les ressources d'enquête des forces de sécurité dans la Zona Futuro Chocó.

 

Des récompenses allant jusqu'à 70 millions de pesos seront augmentées pour les informations contribuant au démantèlement des groupes criminels dans le département et jusqu'à 100 millions de pesos pour les responsables de l'attaque perpétrée contre des membres de la Police nationale dans la municipalité de Condoto.

 

Les forces militaires et la Police nationale renforceront les opérations militaires contre les groupes armés organisés et les activités illégales dans la région.

 

Les opérations de déminage conduites par l'Armée Nationale dans la zone Miacora pourront être intensifiées afin d'assurer le retour des habitants en toute sécurité a leurs Communautés.

 

 

Le Commandant des Forces Militaires, le Général Luis Fernando Navarro Jiménez, au nom du chef du Ministère de la Défense, Diego Molano Aponte, en compagnie du Haut Commandement militaire et de la Police, ainsi que des autorités locales, régionales et des membres du groupe économique du Département de Chocó, a présidé un Conseil de sécurité, qui visait à analyser et à apporter un soutien aux problèmes d'sécurité qui affligent actuellement les habitants de Chocó.

 

Dans le Conseil de sécurité, face à la situation complexe qui se présente dans la région en raison des actes des groupes criminels qui font le chantage, l’intimidation et la peur dans les communautés, le ministère de la Défense a pris des engagements visant à déployer les ressources des Forces de sécurité afin d’assurer la sécurité et la tranquillité des habitants du département du Chocó.

 

À cette fin, « les forces militaires, en coordination avec la Police nationale et interinstitutions avec le Bureau du Procureur général, avec le groupe spécialisé d'opérations, de renseignement et de police judiciaire, afin de combattre et de démanteler les structures criminelles qui commettent des crimes dans la région, attaque directement les vols, les blessures corporelles et les homicides. À son tour, la Police nationale organisera une intervention spéciale du Gaula pour faire face directement au phénomène d'extorsion promouvant la campagne: Je ne paie pas, je dénonce, dirigée principalement aux groupes productifs ». Un plan spécial sera mis en place par la Direction des enquêtes criminelles pour guider l'organisation des Fronts de Sécurité pour les entreprises.

 

De même, la Force Aérienne Colombienne présente aux autorités départementales le programme Ponts en Hauteur, qui vise à soutenir les besoins des communautés dans le transport aérien. L'Armée nationale, en coordination avec la mairie d'Alto Baudó, réalisera l'étude de faisabilité pour la construction d'un pont militaire.

 

Conformément aux directives présidentielles et ministérielles, la Police nationale lancera le Plan Quibdó 30 jours, pour lutter contre les principales menaces à la ville.

 

Il est important de noter que dans l'opération conduite par les Forces de sécurité contre les différents facteurs d'instabilité et d'insécurité, cette année, on a des résultats importants, parmi lesquels nous pouvons mentionner la réduction de 12 pour cent de la criminalité par rapport à la même période de l'année précédente, l'arrestation de 107 membres des groupes criminels qui commettent des crimes à Quibdó, la découverte de plus de 495 millions de pesos en marchandises de contrebande, l'arrestation d’alias Luis, deuxième chef du groupe armé organisé, GAO, Clan del Golfo ; d’alias Jhon, chef de zone et d’Alias Chespi, accusé d'être le responsable de plus de 10 homicides et qui faisait partie de la liste des plus recherchés dans le Département de Chocó.

 

En outre, les opérations conjointes, coordonnées et interinstitutions ont conduit à frapper 143 membres de groupes armés organisés, et à découvrir 55 armes à feu, 20 623 munitions, à neutraliser 18 engins explosifs et 351 kilogrammes d’explosifs. On a également trouvé 68 radios, 21 téléphones, 501 USB, deux ordinateurs et six GPS. Dans la lutte contre le trafic de drogue, 51 laboratoires de production de stupéfiants, 25 cachettes illégales, 31 campements ont été découverts et détruits, plus de trois tonnes de chlorhydrate de cocaïne, 497 kilos de pâte de coca, 14 623 kilos de précurseur solides et 71 927 gallons de précurseurs liquides ont été trouvés.

 

Enfin, le général Navarro a réitéré l'engagement du Gouvernement national de coordonner toutes les ressources institutionnelles et les forces de sécurité pour résoudre les problèmes de sécurité dans le Département du Département de Chocó.

 

Source: Communications stratégiques Forces Militaires

0 Commentaires
Monday, April 19, 2021 By merybra