Armada Nacional incauta cerca de una tonelada de clorhidrato de cocaína en el Pacífico

Environ une tonne de cocaïne, apparemment du groupe armé organisé résiduel, Gao-R, structure 30, a été trouvée par des unités de la Marine colombienne dans le Pacifique, au moment où trois individus avaient l'intention de la transporter à bord d'un bateau.

 

Les opérations énergiques de contrôle maritime, de sécurité et d'interception, combinées au renseignement naval, ont conduit les unités de la Garde côtière du Pacifique avec l'appui des navires ARC Monzon et ARC 7 de Agosto, à détecter un navire de type crevette, conduit par trois individus, qui voyageaient à grande vitesse dans des conditions suspectes et échappaient aux contrôles de la Marine colombienne.

 

Immédiatement on a commencé l'opération d'interception maritime, qui, en conjonction avec un aéronef du commandement de Combat aérien no.7 de La Force Aérienne Colombienne, a intercepté le bateau sur le secteur-Boca Chamuscado, au sud de Buenaventura, Valle del Cauca, ou on a trouvé 30 sacs de différentes couleurs, avec des paquets contenant apparemment des substances narcotiques, des équipements de communication et 500 gallons de carburant. 

 

Les éléments, le bateau et les individus ont été conduits au quai de la Station de Garde côtière de Buenaventura, où, conformément aux protocoles de santé visant à prévenir la propagation du Coronavirus, des inspections médicales ont été effectués sur les trois individus Colombiens afin de vérifier qu'ils ne présentaient pas de symptômes associés à covid-19; aucun d’entre eux n’avait des symptômes.

 

Les membres du groupe technique D'enquête ont conduit le test à la substance trouvée dans les emballages, laissant résultat positif pour 901 kilogrammes de chlorhydrate de cocaïne, ce qui représentait plus de 29 millions de dollars sur le marché illégal international, pour le groupe armé organisé résiduelle, structure 30.

 

La drogue, l'équipement de communication, le bateau et le carburant ont été mis sous la garde vue des autorités ainsi que l’individu, qui sera tenu responsable pour les infractions de traite, fabrication ou transport de stupéfiants.

 

La Marine colombienne confirme son engagement en faveur du développement continu des opérations de recherche, de contrôle et de sécurité sur toute la côte Pacifique colombienne, afin de continuer à lutter contre les activités illicites, en particulier le trafic de drogues, des organisations criminelles transnationales.

 

La consommation de drogues cause des pertes quotidiennement la santé de millions de personnes dans le monde. La chaîne de production de stupéfiants, en particulier le chlorhydrate de cocaïne, ne génère que sur le territoire national et dans le pays, la violence et la pauvreté, en plus de causer des pertes dans des conditions significatives à l'environnement.

 

Source: presse-Marine de Colombie

 

0 Commentaires
Wednesday, June 17, 2020 By merybra