La primera mujer piloto de UH-60 Black Hawk, una historia que inspira

La Force Aérienne Colombienne a participé à la première réunion des femmes de l'Aviation “Forum 4.0 Une vision vers 2030”, un espace destiné à mettre en lumière les performances et le leadership des femmes leaders dans l'aviation aux niveaux national et international et à motiver les nouvelles générations à faire partie du secteur.

 

La capitaine Maria Alejandra Charry, première pilote de L'hélicoptère Black Hawk, a été chargée de représenter toutes les femmes qui ont marqué l'histoire de l'institution et ont travaillé pour l'aviation militaire, partageant son témoignage qui devienne une inspiration pour les nouvelles générations.

 

Avec une audience pleine de femmes, la capitaine Charry a dit qu’elle est fière d'avoir une position traditionnellement occupée par les hommes, en 2016 elle est devenue la première pilote D'un hélicoptère Black Hawk, un rêve qu'elle a vu inaccessible mais qu'avec discipline et ténacité elle a peut le matérialiser.

 

La première femme pilote de cet hélicoptère a commencé sa présentation par la projection d'une photographie du premier cours de femmes en uniforme de vol, qui sont entrées à l'école D'Aviation militaire en 1997, suivie d'une autre photo de la commémoration des traditionnels “vol seul” avec le bain classique d'huile d'avion; le point de départ des femmes dans la spécialité de pilotage.

 

À partir de ce moment, les femmes ont commencé leur carrière comme pilotes militaires dans la Force Aérienne Colombienne, faisant partie des équipages des avions Tucano, utilisés dans le conflit armé, Citation 560 avec la fermeture des frontières; mais ce n'est qu'après sept ans que les premières entraient dans les équipages d'hélicoptères, exerçant leur rôle sous la même pression des hommes, sans cesser d'être des femmes, des mères, des épouses, et de travailler aux côtés des troupes.

 

« Je n'ai jamais eu l'intention d'être militaire, je suis le seul militaire de ma famille et quand j'ai dit dans une formation que je voulais voler un Black Hawk, ils m'ont dit que j'étais folle, en 2008 on m'a refusé l'occasion et j'ai continué à voler dans d'autres hélicoptères qui vivaient des situations très difficiles dans lesquelles j'ai fait tout ce que j'ai appris dans mon école et j'ai vu que chaque instruction qu'ils m'ont donnée là-bas, qui d’abord n'avait parfois pas de sens pour moi, devait être mise en œuvre aux moments critiques.

 

Nous nous habituons à voir ce que nous faisons comme normal, mais lorsque on a l'occasion de le partager avec d'autres personnes, nous voyons que c'est un travail extraordinaire, c'est pourquoi, quand on est la première à piloter cet avion, on veut que des autres y arrivent davantage, c'est comme être celle qui ouvre la porte aux premières copilotes et équipage du Black Hawk et je me demande encore comment on a fait? Il y a déjà plus de 20 ans où les femmes ont exercé des rôles critiques, 27 pour cent des Officiers de la Force aérienne sont des femmes, mais seulement 9 pour cent sont du corps de vol; alors on y va pour plus! »

 

Source: Force Aérienne Colombienne

 

0 Commentaires
Tuesday, November 19, 2019 By merybra