El CCOET cuenta con la Dirección de Apoyo a los Militares Víctimas y Restitución de Tierras  

On estime qu'il y a environ 372 016 militaires victimes du conflit armé en Colombie, qui, dans ce processus de transition, ont reçu l'assistance de diverses institutions gouvernementales et de la même branche à laquelle ils sont attachés.

 

L'objectif est de reconnaître le rôle des soldats dans le conflit armé et des militaires qui ont été soumis à des situations qui violent le droit international humanitaire ou le droit international des droits de l'homme dans le contexte du conflit interne en Colombie.

 

Ces considérations donnent la base et orientent la réalisation des objectifs du commandement conjoint de la Transition stratégique (CCOET en espagnole), ce qui au même temps est possible grâce à la Direction du soutien aux victimes militaires et de Restitution des terres (DAVIR) et avec le soutien des forces de sécurité.

 

Depuis lors, des plans et des politiques ont été conçus pour rendre visibles les membres des forces de sécurité, les victimes et leurs familles pendant le conflit armé grâce à des manifestations commémoratives qui les reconnaissent.  

 

Cette direction du CCOET, du Commandement général des forces militaires, a été créée en avril 2018. Elle est chargée, en premier lieu, de coordonner avec L'Unité d’Assistance intégrale et de réparation des victimes, L'UARIV, la reconnaissance des victimes des forces de sécurité et l'exercice effectif de leurs droits.

 

Son deuxième domaine a la responsabilité de rendre visibles les victimes directes et indirectes qui sont membres de la force publique et, dans le même ordre d'idées, il y a aussi le bureau chargé de coordonner avec l'Unité de restitution des terres l'accompagnement approprié pour la Restitution des terres de membres de la Force publique perdues en raison du conflit.

 

Source: Communications stratégiques-CCOET

0 Commentaires
Tuesday, December 10, 2019 by merybra