Activo 'Plan Democracia' para elecciones de autoridades locales en el Huila

Avec une couverture 100%, les agences de sécurité sont préparées et formées pour garantir le droit de vote.

 

Avec la présence de 3700 hommes directement commissionnés pour les élections, la neuvième Brigade est prête, en coordination avec d'autres institutions de sécurité de l'état et les forces du département, à assurer le droit de vote de 843 465 citoyens du Sud dans l'activité qui permettra aux colombiens d'élire des Gouverneurs, des maires, des conseillers et des députés.

 

Les points de contrôle, les vérifications des cassiers, les patrouilles jour et nuit, les opérations dans les zones rurales, les hommes sous couverture dans les sites stratégiques et la communication permanente avec le réseau de Participation citoyenne visent à assurer le plein déroulement des élections.

 

De même, les forces de sécurité utiliseront des motocyclettes, des véhicules blindés Hunter, des hélicoptères, des caméras de sécurité, entre autres éléments technologiques qui aideront à contrer toute prétention violente.

 

La présence des soldats et de la police permettra aux habitants des zones urbaines et rurales de la région de voyager tranquillement et de voter dans les 2 490 tableaux distribués dans 222 bureaux de vote qui ont été organisés par le Registre national de L'état civil à cette occasion de célébration démocratique. 

 

Le Colonel Nelson Pérez Avellaneda, commandant de la neuvième Brigade, a lancé un appel aux civils pour signaler toute activité anormale, au moment où il a invité les citoyens à exercer leur droit de vote sans aucune pression.

 

L’Officier a également souligné les restrictions qui ont été adoptées pour empêcher les revers pendant les élections qui sont en vigueur depuis le 21 février par la résolution 0023 de 2019.

 

Enfin, et compte tenu du Code pénal Colombien, la neuvième Brigade rappelle aux civils qu’il a 11 modalités de crimes contre les mécanismes de participation démocratique et qui sont stipulées dans les Articles 386 à 396 avec des peines allant d'un à huit ans de prison.

 

Source: neuvième Brigade de L'Armée Nationale 

 

0 Commentaires
Tuesday, October 22, 2019 by merybra