Fuerza Pública asesta varios golpes al GAO ELN en el departamento del Chocó

En moins d'une semaine, la Marine colombienne et L'Armée nationale ont pu détruire un terrain de campement, une structure pour la production de base de coca et des éléments de guerre et des accessoires militaires qui appartiendraient au groupe armé organisé, GAO, ELN, en Chocó.

 

Ces résultats ont été réalisés dans le cadre de L'opération Barbudo, dans laquelle les forces de sécurité ont réussi à porter des coups durs à ce groupe en dehors de la loi qui commet des crimes sur la côte Pacifique colombienne.

 

La première opération de recherche et de contrôle de zone a eu lieu dans le secteur Perru de la municipalité D'Istmina, en Chocó, où un pistolet de sept millimètres, un magasin, un ordinateur, un téléphone portable, des uniformes avec des identifications de L'ELN et des cartes avec lesquelles ils instruiraient les membres du front de guerre occidental Omar Gomez.

 

Par la suite, dans le secteur Trapiche de cette municipalité, des soldats du bataillon des opérations terrestres no 26 de l’Armée nationale et du bataillon fluvial d’infanterie de Marine No 24 de la force navale du Pacifique ont démantelé un laboratoire de production de la pâte à base de Coca dans lequel ils ont trouvé des feuilles de coca hachées et des précurseurs solides et liquides qui, après ont été détruits dans la zone.

 

Et enfin, dans le ruisseau Fujiadó, zone rurale de la municipalité D'Istmina, en Chocó, les troupes ont trouvé une zone de abandonnée pouvant accueillir jusqu'à 20 individus apparemment membres du Front Ernesto Che Guevara.

 

Source: presse-Marine de Colombie

0 Commentaires
Tuesday, July 28, 2020 By merybra