logo Ministerio de Defensa Nacional

Le Ministre de la défense, Holmes Trujillo, a expliqué à la Commission Primera de la Chambre des représentants l'opération des forces de sécurité dans les zones rurales, dans le cadre de L'urgence par Covid-19.

 

Dans son discours, le ministre Holmes Trujillo a souligné que les forces militaires et la Police nationale ont mis en œuvre et respectent tous les protocoles sanitaires nécessaires pour mener à bien leurs opérations dans les différentes régions du pays, ainsi que pour le contrôle des frontières.

 

En ce qui concerne le contrôle des frontières avec le Venezuela, le Ministre de la Défense a souligné que 17 752 unités avaient été déployées sur les 2 219 kilomètres, chargés de mettre fin au transit légal et illégal de personnes d'un pays à l'autre. Pendant ce temps, à la frontière avec le Brésil, il y a 1 025 unités; à la frontière avec le Pérou 1 425; à la frontière avec L'Équateur 10 105 soldats et à la frontière de transit avec le Panama 383. “Ils sont environ 31 mille militaires envoyés au contrôle des frontières, afin d'empêcher le contrôle de la pandémie", a déclaré le ministre.

 

Il a également souligné le nombre de Vénézuéliens qui veulent retourner volontairement dans leur pays, de sorte qu'une coordination est en cours de définition entre les différentes autorités régionales, Migracion Colombia, la gestion des frontières et la police, afin "d'assurer un transit ordonné de migrants Vénézuéliens qui veulent retourner dans leur pays”.

 

En ce qui concerne les questions de sécurité dans certaines régions du pays, le ministre Holmes Trujillo a expliqué que dans le cas de Norte de Santander, il y a 15 700 militaires qui accomplissaient différentes opérations; dans le cas de Chocó, il y a 4 745, en Nariño 11 777 et en Cauca 7 394.

 

Source: communication sectorielle-Ministère de la Défense Nationale

0 Commentaires
Wednesday, April 22, 2020 By merybra