Operaciones del Ejército Nacional en Santander afectan el accionar criminal del Eln y Los Pelusos

Sept arrestations, la récupération d’un mineur d’âge, la découverte et la destruction de laboratoires impactent directement sur les opérations criminelles de ces groupes.

 

Dans les opérations militaires conduites par les troupes de la deuxième Division de l'Armée Nationale, La Cinquième Brigade, on a causé des pertes aux groupes armés organisés et les criminels qui commettent des crimes dans la région.

 

Dans les dernières heures, les Soldats du Bataillon Ricaurte, sur le hameau Ventarrón, dans la municipalité de San Martín, en Cesar, ont été en mesure de capturer quatre individus et de récupérer un mineur d’âge (membres présumés du groupe armé organisé, Los Pelusos, qui commettent des crimes en Norte de Santander. Les troupes ont saisi une arme de poing, 5 fusils de chasse de calibre différent, 48 cartouches de fusils de chasse et trois armes neuf millimètres, un magasin de pistolet, des téléphones cellulaires et des lampes de poche.

 

Les personnes arrêtées ont été mises sous la garde vue des autorités judiciaires et l’Institut colombien De Protection de la famille sera chargé de rétablir les droits du mineur d’âge.

 

D'autre part, en plus de la capture de trois individus, membres du groupe financier du front Héroes y Mártires du GAO Eln, on rapport ces derniers jours, dans la zone rurale de San Pablo, Bolívar, les troupes du bataillon Nueva Granada, en coordination avec la police de la région  du Magdalena Medio, à Barrancabermeja, dans le département de Santander, la capture de 10 personnes et la découverte de plus d'une tonne de marijuana, 344 grammes de bazuco (crack), 49 grammes de cocaïne, une camionnette type van, 2 armes à feu et des munitions pour eux. De même, dans les zones rurales de Cantagallo et San Pablo, Bolívar, on a trouvé et détruit 3 laboratoires de production de la pâte de base de coca.

 

Ces résultats nuisent directement aux finances du front Héroes y Martires de Santa Rosa, du groupe armé organisé Eln.

 

De même, en Santander, grâce au travail du GAULA (GROUPE ANTI-ENLÈVEMENT ET EXTORSION), en coordination avec la Police nationale, il a été possible de libérer une femme de 80 ans d’age, dans la zone rurale de San Vicente de Chucurí, qui avait été enlevée par des inconnus en novembre dernier dans cette même région du Département.

 

Les unités de la Cinquième Brigade, à Bucaramanga, Piedecuesta et les Limites ont été en mesure de capturer trois personnes, accusés de complot en vue de commettre des crimes, de fabrication, du trafic et de porter des armes et viol de mineur d'âge (14 ans d’âge).

 

Source: Cinquième Brigade De L’Armée Nationale

 

0 Commentaires
Tuesday, February 18, 2020 By merybra