Un hélicoptère “Black Hawk” de La Force Aérienne Colombienne qui est venu secourir les deux Condors il y a un mois et demi était chargé de les retourner chez eux, une mission qui ravive l'espoir de conservation de cet animal, dont on estime qu'il ne reste que 150 spécimens dans le pays.

 

Des médecins vétérinaires, des zoologistes et des biologistes condoristes de Colombie, du Chili et de L'Équateur étaient ont pris soin et ont récupéré ces oiseaux, trouvés par les agriculteurs de la région le 21 novembre 2018 et remis aux pompiers de la région, après avoir reçu une demande des autorités environnementales, L'armée de l'air les a porté au Parc Jaime Duque à Tocancipá.

 

Les tests ont confirmé la présence de plomb dans leur sang et cela était évident dans leur état de santé, l'un d'eux ne marchait pas et l'autre ne pouvait pas voler, les oiseaux souffraient de dépression et d'inaptitude, leur processus de récupération a pris 15 jours dans la zone de soins critiques, après 5 jours ils ont commencé à manger à volonté, ce qui est le premier signe de leur évolution jusqu'à leur plein rétablissement.

 

Le commandement des opérations aériennes de La Force Aérienne Colombienne, en coordination avec les directives du Parque Jaime Duque, a programmé l'opération qui a conduit au retour de ce couple de condors chez eux, accompagnés d'un vétérinaire et du conservateur des oiseaux du zoo dans ce bio parc.

 

Au début, un équipage du commandement e combat aérien no. 5 se préparait à accomplir cette opération importante et exigeante. Au même temps, dans le parc, des médicaments pour augmenter leurs défenses étaient mis en place et on vérifiait l'opérativité des traceurs satellitaires qui leur ont été mis pour les étudier. Les oiseaux ont été mis dans un tracteur pour les transférer à l'héliport du Musée aérospatial Colombien.

 

 L'hélicoptère de La Force Aérienne Colombienne, commandé par le capitaine Edwin Sanabria, pilote expérimenté de L'UH-60 Black Hawk, est arrivé, chargé de guider les passagers pendant que l'équipage et les soignants sécurisaient les boites à l'intérieur de l'avion. Ainsi a commencé un vol qui s'est effectué dans les conditions les plus stables afin de ne pas générer de stress sur les oiseaux, qui n'ont pas été endormis pour s'assurer qu'ils étaient dans bien attentifs au moment de la libération.

 

Lors de l'atterrissage sur le terrain de football de L'École Normale Supérieure “Sady Tobón Calle” de Cerrito, dans le département de Santander, la communauté en compagnie des autorités régionales on fait une réception effusive et on a commencé un parcours de 45 minutes pour atteindre les environs du Paramo del Almorzadero, puis, après 2 kilomètres de distance de marche et au sommet de la colline, est arrivé le moment prévu pour ouvrir les boites.

 

Imposants, ils ont fait les premiers pas, ils ont déployé leurs ailes, saluant tous les participants, ont reconnu leur place et ils ont commencé le vol, par leur ciel, leur désert, leur espace. Cela a été un moment plein de bonheur, de fierté et de joie qui ranime l'espoir de la préservation des Condors en Colombie.

 

Dans le cadre du programme de Conservation du Condor des Andes, du Parque Jaime Duque, de la Fondation néotropicale, de la Fundación Condor Andino Ecuador et du Peregrine Fund, pour la première fois dans le pays, deux oiseaux de ce type sont libérés avec un système de surveillance par satellite qui leur permettra d'être étudiés. Cette mission pleine de fierté tous les membres de La Force Aérienne Colombienne, étant défenseurs et protecteurs de l'environnement sur l'ensemble du territoire national.

 

Source: Force Aérienne Colombienne.

0 Commentaires
Monday, January 21, 2019 By catadel