Le modus operandi, selon les renseignements militaires, était de kidnapper les victimes à l'intérieur de leurs propres maisons, où ces individus volaient. En outre, ils sont accusés d'avoir torturé un citoyen et demander un million de dollars en échange de sa liberté.

 

La lutte contre les enlèvements en Colombie ne s'arrête pas, comme le montre le dernier résultat   par L'Armée nationale et le Bureau du Procureur général de la nation contre le GAO « La Oficina », où ces neuf membres présumés du groupe connu sous le nom de "Los Caicedo" ont été capturés ; une organisation criminelle au service de ce groupe criminel organisé.

 

L'opération a été réalisée grâce à un important travail de renseignement militaire, qui a eu lieu dans la municipalité de Bello au nord de la zone métropolitaine. Les unités sont arrivées sur les lieux et ont accompli les mandats d'arrêt pour conspiration, enlèvement et vol aggravé.

 

Grâce à la dénonciation opportune de l'une des victimes, qui a conduit les autorités à établir le modus operandi de "Los Caicedo", on a identifié leurs activités illégales de financement telles que l’extorsion des commerçants et des transporteurs, enlèvements, homicides sélectifs et trafic de drogue.

 

L'enlèvement et la torture seraient le mécanisme utilisé contre une personne pour demander une somme d'argent de plusieurs millions de pesos en échange de sa liberté. Le citoyen enlevé aurait été conduit contre son volonté dans le quartier Caicedo, Comuna 8, à Medellín, où, au milieu d'une zone boisée, il a été physiquement et psychologiquement blessé par des coups et des brûlures pour l’obliger à remettre un million de pesos.

 

La victime, n'ayant pas l’argent demandé, a offert sa moto pour pouvoir aller chercher l'argent. En se détournant de ses ravisseurs, il demanda l'aide de l'Armée nationale. Immédiatement on a commencé l'enquête qui a conduit à ces neuf captures.

 

Source: Armée Nationale

0 Commentaires
Friday, February 8, 2019 By merybra