Armada Nacional impidió tráfico de narcóticos transportados a bordo de un semisumergible y una lancha

Au cours des opérations ont été capturés un nicaraguayen, un costaricien, un Mexicain, un équatorien et deux Colombiens.

 

Grâce à cette confiscation importante, il est possible d’empêcher plus de 43 millions de dollars d’entrer dans les organisations de trafic de drogue, qui participent dans des activités criminelles en Cauca et Valle del Cauca.

 

Un semi-sous-marine chargée de 1,1 tonne de chlorhydrate de cocaïne et un bateau contenant plus 500 kilos de marijuana ont été interceptés par des unités de la Marine colombienne dans le Pacifique colombien. Six personnes, dont quatre étrangers, ont été capturées et sont jugés par les autorités.

 

Des opérations antidrogue soutenues conduites par des unités de la force navale du Pacifique, avec l’appui de l’armée de l’Air colombienne, ont permis de détecter un bateau à profil bas ou semi-sous-marin, au moment où il s’est trouvé dans le secteur de Punta Coco, à 70 milles marins de Buenaventura. Après plusieurs minutes de poursuite, l'engin Naval de 16 mètres long, a été arrêté par les unités, qui ont procédé à l'inspecter, trouvant à l'intérieur 41 sacs de différentes couleurs contenant des paquets rectangulaires pressés et emballés.

 

Le semi sous-marin et son équipage composé D'un Mexicain, D'un équatorien et de deux Colombiens, ont été pris à Buenaventura-Valle del Cauca, afin de mettre en œuvre le test d'identification préliminaire homologué-PIPH, à la substance trouvée.

 

Dans le même temps, dans la zone de l’Île de Candelaria, à 58 milles marins du Port de Buenaventura, des unités de la Garde côtière ont procédé à une opération d’interception maritime, au cours de laquelle deux individus, un costaricien et un nicaraguayen, ont été détenus. Au moment de fouiller le bateau, plusieurs sacs ont été trouvés, selon leurs caractéristiques physiques, correspondrait à la drogue.

 

Les sacs, la semi-sous-marine, le bateau et les individus ont été conduits au quai de la Station de Garde côtière de Buenaventura, où, conformément aux protocoles ordonnés par le gouvernement national, en coordination avec la santé portuaire, des inspections de santé ont été effectués sur les quatre étrangers et deux Colombiens afin de vérifier qu'ils ne présentaient pas de symptômes associés au coronavirus ou au COVID-19, tout en maintenant des mesures préventives. Aucun d'entre eux n’avait des symptômes.

 

Pour sa part, les membres du CTI (Corps Technique d’Investigations) ont effectué les analyses, aux substances dans les sacs, laissant positif pour 1,198 kilogrammes de chlorhydrate de cocaïne trouvés dans le semi-sous-marin, et pour 568 kilogrammes de marijuana transportés dans les bateaux. Les individus ont été capturés et mis sous la garde vue de l’autorité.

 

Compte tenu de la situation dans le pays et face aux cas positifs de coronavirus et des mesures visant à prévenir une nouvelle contagion, les unités de la Marine colombienne réaffirment leur attachement au développement continu des opérations d’investigations, de contrôle et de sécurité sur l’ ensemble de la côte Pacifique colombienne, en adoptant et en implémentant les ordres émis par le gouvernement National.

 

À ce jour, la lutte contre la principale source de financement des groupes armés organisés et des groupes armés organisés résiduels, entreprise par la force navale du Pacifique dans cette région, laisse la découverte de 30,7 tonnes de chlorhydrate de cocaïne et 7,2 tonnes de marijuana, ce qui représente des pertes stratégique de plus d'un milliard de dollars dans les systèmes de financement des groupes ; l’argent illicite est utilisé pour acquérir des éléments illégaux de guerre qui sont utilisés pour intimider les habitants et violer les droits de l'homme.

 

Source: presse-marine de Colombie

0 Commentaires
Wednesday, March 25, 2020 By merybra